Après le nombre d’études qui ont été faites sur la cigarette électronique, peut-on encore dire que l’on manque de recul sur ce sujet ?

Publié par Julien le

Etudes scientifiques (1)

À ses débuts, peu de données existaient sur la cigarette électronique. Même si les fabricants avançaient son utilité, on ignorait tout de ses avantages et de ses inconvénients. Aujourd’hui, peut-on toujours supposer qu’on en sait peu sur la vape ? Cet article vous fournit la réponse.

Un champ d’étude très vaste, preuve du recul sur le sujet

La cigarette électronique a mobilisé l’attention depuis son introduction sur les marchés internes et sur le marché mondial. Des simples individus aux officiels, en passant par les scientifiques, la curiosité n’a pas fait défaut. On a assisté à une floraison de polémiques. Ces polémiques ont pour effet de renforcer les efforts de recherche sur le produit. Les études menées portent prioritairement sur les effets de la vape sur la santé des consommateurs. Fuyant les effets dévastateurs de la cigarette combustible, il était hors de question que les individus s’adonnent à un produit plus dangereux. Les différentes études ont néanmoins attesté de ce que la cigarette électronique est beaucoup moins dangereuse que le tabac traditionnel.

D’autres recherches ont porté sur l’efficacité de la vape en matière de sevrage tabagique. Ainsi, refusé au départ comme moyen de sevrage, le produit a été finalement accepté comme tel. En témoignent d’ailleurs l’accompagnement offert par les tabacologues en la matière et les ouvrages écrits sur la question. De nombreuses autres études ont été entreprises sur la vapeur et les résidus laissés dans l’air. L’impact du produit sur l’environnement a donc été également mis en exergue. La pratique des vapoteurs n’a pas été occultée. Des études ont permis de révéler le profil type du vapoteur,  les motivations, les attentes et les habitudes de consommation. Il faut croire que, sur ce sujet, le corps scientifique n’a pas été du tout au repos ces dernières années.

L’innovation, témoin d’une prise en compte de la vape

L’évolution des mentalités a conduit à une acceptation massive de la cigarette électronique. Cela a été notamment le fait de nombreuses recherches menées par les fabricants eux-mêmes aux fins de parfaire les différents produits qu’ils mettent sur le marché. Ainsi, au fil des années, on a vu apparaître tour à tour des produits plus performants les uns que les autres. Ces performances ont été fondamentalement réalisées par les fabricants afin de donner une meilleure expérience d’utilisation aux individus. Sans nul doute, cherchaient-ils aussi à dominer le marché. Des cigarettes électroniques avec des modes de vape gradés et d’autres avec des tours de sécurité ont été ainsi introduites. Des cigarettes électroniques difficiles à transporter en toute discrétion, on est allé vers des modèles plus petits grâce aux travaux de recherche. Ces innovations sans cesse croissantes ont permis de rendre le marché dynamique. Ce dynamisme n’a été possible que grâce aux données issues de plusieurs études et expériences.

Un marché cerné, preuve de l’appétit sur la vape

Mitigé au départ, le marché de l’e-cigarette a été finalement cerné. Les grands groupes de tabac dans le monde se sont investis à exploiter ce nouveau potentiel économique. Les initiatives règlementaires sont intervenues en grand nombre. On a vu des tentatives d’ériger l’e-cig en produit pharmaceutique sur proposition de la commission européenne. Cette tentative suivie de sa légalisation dans de nombreux produits constituent la preuve que les autorités savent désormais ce que constitue la vape. En somme, la cigarette électronique a suscité la curiosité des chercheurs et des organismes étatiques. Aujourd’hui, de nombreuses données existent sur elle. Il serait malhonnête de croire que l’on manque de recul à son sujet.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *