Les impacts de l’arrêt de la cigarette et les champs d’action de la cigarette électronique

Publié par Erin le

Les impacts de l’arrêt de la cigarette et les champs d’action de la cigarette électronique

Vous désirez arrêter de fumer ? Si oui, sachez que comme toute addiction, des effets se remarqueront dès le départ. Le tabac nuit gravement à la santé, ce n’est pas un secret. Cependant, bien qu’il ne soit pas facile d’arrêter sa consommation, il est plus aisé de se tourner vers une meilleure alternative qui pourra favoriser un sevrage réussi. C’est donc là où intervient la cigarette électronique qui peut compenser des effets secondaires de votre habitude d’autrefois.

Les impacts négatifs de l’arrêt de la cigarette

Arrêter de fumer est un choix judicieux dans la vie d’un fumeur. Que vous soyez petit, gros ou très gros fumeur, sachez que le sevrage tabagique sera très bénéfique à votre organisme. Cependant, les substances auxquelles vous aviez été soumis durant une période plus ou moins longue  vous obligeront à traverser certains stades de désintoxication. Au cours de ces stades, plusieurs effets secondaires peuvent se remarquer.

La fatigue

La fumée du tabac et ses constituants intoxiquent le corps. Le processus de désintoxication engendre une fatigue chez l’individu qui s’amplifie par manque de nicotine, un véritable stimulant. La fatigue liée à l’arrêt de la cigarette est un effet secondaire apparaissant dès le début des premières semaines qui suivent le sevrage.

La toux

En arrêtant de fumer, une toux s’accompagnant de crachats peut faire irruption, due au fait que les cils des bronches reprennent leur activité. La toux à la suite de l’arrêt du tabac est très souvent associée à une réaction naturelle de l’appareil respiratoire. Elle disparaitra après 4 semaines environ.

Les signes révélateurs d’un manque

Il s’agit de syndromes importants que l’on observe juste après l’arrêt de la cigarette, mais qui se dissipent avec le temps. En diminuant radicalement le taux de nicotine dans son organisme, l’ex-fumeur peut faire face à des crises de colère, être agressif, agité, ou rencontrer des problèmes de concentration, être déprimé ou prendre du poids. Toutes ces caractéristiques traduisent le syndrome du manque. Les pulsions d’envie de fumer peuvent se prolonger sur plusieurs mois cependant.

La cigarette électronique face aux effets secondaires de l’arrêt du tabac

La cigarette électronique est un dispositif qui vient aider de nombreux fumeurs qui désirent arrêter. Vapoter est donc une alternative pour celui qui voudrait arrêter de fumer, et présente bien des avantages tant sur la santé du vapoteur que sur le plan économique. Aussi, la cigarette électronique peut couvrir certains effets secondaires liés à l’arrêt du tabac.

En effet, avec les pulsions d’envies de fumer qui suivent un arrêt de la cigarette, les substituts nicotiniques et certains médicaments peuvent aider à faire face au manque de nicotine. Néanmoins, pour permettre à l’organisme de s’habituer progressivement à une baisse du taux de nicotine, ou pour faire face aux faits gestuels, la cigarette électronique est le dispositif parfait. Ce dernier peut fonctionner avec ou sans cartouche de nicotine. En plus, si l’ex-fumeur a du mal à se défaire de l’habitude de porter la cigarette à ses lèvres et d’inspirer la fumée, cet appareil devient son compagnon idéal.

Vous pouvez donc dire adieu à la cigarette si vous n’y touchez plus et qu’à côté, votre gestuel est tournée vers l’e-cig. Il faudra cependant s’assurer de réduire à petit feu le taux de nicotine de la vapoteuse. Certaines autres substances contenues dans le tabac et absentes lors du vapotage peuvent avoir également des incidences au cours du sevrage. Ainsi donc, même si tous les effets secondaires de l’arrêt de la cigarette ne peuvent être couverts par l’e-cig, ce dernier joue un énorme rôle dans le cadre d’un sevrage réussi… Courage !

Catégories : Bien débuter

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *