Comment les communautés de vapoteur ont-elles été créées ?

Publié par Jerome le

Communauté

L’avènement de la cigarette électronique a été perçu comme un phénomène social. Aujourd’hui, de nombreuses communautés se sont construites autour de la vape. Découvrez ici comment ces communautés de vapoteurs ont vu le jour et se déploient.

La communauté scientifique, base des communautés de vapoteurs

À son arrivée sur le marché de la consommation, la cigarette électronique n’a pas eu automatiquement droit à son essor. Les industriels du tabac se sont mobilisés contre elle. Les scientifiques aussi ont montré leur réticence. Cette vague de contestation a suscité l’intérêt des pouvoirs publics. Certaines personnalités publiques ont ainsi fait savoir leur réticence par rapport à l’e-cig. Cependant, c’était sans compter que cette contestation a permis de donner les bases à la communauté des vapoteurs.

En effet, les médecins qui étaient en contact avec les méfaits de la cigarette traditionnelle ont commencé à prendre la cause à bras le corps. Très vite, un consensus s’est formé entre eux pour mettre en avant le fait que l’e-cigarette est moins dangereux que la cigarette combustible. C’est ainsi que les bases pour les communautés des vapoteurs ont été jetées. Elles ont pris racine dans la communauté des scientifiques. D’ailleurs, les scientifiques continuent d’alimenter les communautés de vapoteurs.

Internet, un grand vecteur des communautés de vapoteurs

Parmi les fumeurs, beaucoup de personnes ont pris conscience du danger que représente la cigarette combustible pour leur santé. Certains d’entre eux ont donc pris la résolution individuelle d’arrêter de fumer. Malheureusement, le vœu du sevrage tabagique ne coïncidait pas toujours avec l’effectivité. Les fumeurs qui décident d’enclencher le sevrage rencontrent de nombreuses difficultés. Le fait est que les moyens connus jusque-là sont brusques.

Avec la révélation par les tabacologues du moindre risque que représente l’e-cigarette pour l’organisme, cette catégorie de fumeurs s’est spontanément mobilisée. Leur vision, c’est de s’entraider pour assurer leur sevrage tabagique au moyen de l’e-cig. La formation de ces communautés d’entraide s’est faite via internet, notamment les réseaux sociaux. Ces derniers constituent l’un des moyens principaux par lesquels les communautés de vapoteurs sont créées.

On trouve également beaucoup de sites internet créés par des passionnés de la vape dont le but est d’aider les vapoteurs. Généreux, ceux-ci abordent des sujets plus ou moins précis et l’on peut trouver de l’aide pour réussir à identifier une vapoteuse idéale pour soi, de l’info sur la nicotine, des tutos pour entretenir sa e-cigarette. C’est le cas de Loi d’ohm & vape, site dont le but est d’être un guide sur les atomiseurs reconstructibles. Même si les RBA ne sont pas pour les vapoteurs débutants, il est vrai qu’il s’agit d’un monde complexe et un peu d’aide offerte par une communauté de passionnés peut-être la bienvenue !

Les évènements de la vape, autres facilitateurs

La montée en puissance des communautés sur Internet notamment via les réseaux sociaux, les blogs et autres ne suffisait plus. En effet, le ton montait dans le rang des officiels de nombreux pays qui voulaient prendre des mesures réglementaires à l’encontre de la vape. Les vapoteurs ont senti en un premier temps, le besoin de se mobiliser contre de telles initiatives. C’est ainsi que les premières manifestations ont vu le jour. A cela s’est ajouté le besoin des vapoteurs de se rassembler pour échanger afin de profiter au mieux des avantages qu’offre la vape. C’est ainsi que les évènements de vape ont vu le jour dans de nombreux pays comme les Etats-Unis, la France, l’Allemagne, le Brésil et bien d’autres. L’ambition derrière ces évènements, c’est d’échanger entre vapoteurs afin de tirer le meilleur profit de l’outil que constitue la cigarette électronique. Ainsi, ces évènements ont servi de base à la construction des communautés de vapoteurs. En résumé, les communautés de vapoteurs ont été créées grâce aux scientifiques. L’Internet et les réseaux sociaux ont servi et servent à leur construction. C’est pareil pour les évènements autour de la vape qui permettent aux vapoteurs d’échanger.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *