Le tabagisme augmente en France alors qu’il baisse au Royaume Uni. Qu’avons-nous raté ?

Publié par Jerome le

Une cigarette cassée avec un drapeau français en arrière-plan.

Les stratégies de lutte contre le tabagisme et les résultats obtenus diffèrent d’un pays à un autre. C’est le cas notamment entre le Royaume-Uni et la France. Prochainement, le Royaume-Uni confirmera la baisse du nombre de décès liés au tabagisme. Tel ne sera pas hélas le cas en France. L’impact d’une baisse du tabagisme sur les maladies ne s’y ressentira pas avant 20 ou 30 ans minimum. Il faudra donc plusieurs décennies pour pouvoir évaluer les effets tangibles des stratégies anti-tabac actuelles.

Royaume-Uni : 1 million de fumeurs reçoivent gratuitement des kits de vape

Cette nouvelle n’a laissé aucun média grand public indifférent à l’international, sauf en France. La presse Française n’a pas évoqué la série de mesures établies et annoncées par le Royaume Unis pour lutter contre le tabagisme. Il s’agit notamment de la distribution d’un million de vapes à des fumeurs par le Ministère de la Santé britannique.

Une opération dénommée « Swap to stop »

Pour accélérer la fin du tabagisme en Grande Bretagne, le ministère de la santé s’appuie sur la tendance du vapotage. À leurs yeux, cette pratique constitue une aubaine pour accompagner et aider les fumeurs à se départir du tabac. Ainsi, les autorités de la santé britanniques ont mis en place l’opération dénommée « Swap to stop » qui se traduit littéralement par « Échanger pour arrêter ». Pour le gouvernement britannique, celle-ci consiste à offrir des kits de vape à 1 million de fumeurs.

Une initiative qui n’en est pas à sa première

Au Royaume Unis, ce n’est pas la première fois que se fait ce type d’initiative appelant aux vertus du vapotage. Il en existe plusieurs exemples. On peut notamment mentionner :

  • la mise à disposition de starter-kits gratuits dans les banques alimentaires
  • la distribution gratuite d’e-cigarettes aux sans-abris
  • la distribution d’e-cigarettes aux femmes enceintes par un conseil municipal londonien
  • le déblocage de près d’un million d’euros pour offrir des e-cigarettes à des patients atteints de troubles mentaux, etc.

Il faut ajouter l’installation, dans les hôpitaux, de nombreuses boutiques spécialisées dans la vape. Le ministère de la santé envisage également la possibilité de prescription médicale du vapotage. Toutefois, il s’agit d’une annonce qui suscite quelques critiques.

La vape, une opportunité plutôt qu’une menace

Pour les autorités sanitaires engagées dans la lutte contre le tabagisme au Royaume-Uni, le vapotage constitue une véritable opportunité à saisir. De nombreux fumeurs optent pour le vapotage comme moyen de sevrage tabagique. Alors au lieu de voir cette pratique comme une menace, il faut l’utiliser en tant que cheville ouvrière de la stratégie anti-tabac. Dans cette lutte, la Grande-Bretagne a toujours été parmi les premiers pays engagés en Europe.

D’ailleurs, elle fait partie des premiers Etats qui ont appliqué une hausse des prix des cigarettes. Elle a également été parmi les précurseurs du paquet neutre. Avec cette politique anti-tabac basée sur le vapotage, le nombre de fumeurs a drastiquement chuté au Royaume-Uni. Le tabagisme a baissé de 20 à 13 % dans la population, ce qui correspond à un affaissement de plus d’un tiers.

Politique anti-tabac : quid de la France ?

En France, la politique de lutte contre le tabac est toute autre. Actuellement, elle se base sur deux axes principaux. Dans un premier temps, il s’agit de prendre le maximum de taxes aux fumeurs. Ensuite, les autorités sanitaires françaises semblent tout faire pour entraver ces fumeurs dans leur volonté d’arrêter le tabac. En effet, elles considèrent le vapotage telle une menace et la combattent tous azimuts. De manière générale, la vape est grandement dénigrée en France avec une désinformation régulière. Il y a également une grande influence des antivapes sur les agences de santé, l’administration, les médias, etc.

Ceci qui fait qu’actuellement, l’essor du vapotage est ralenti voire stoppé en France. Malgré que le prix du paquet de cigarette soit en hausse (10 euros), cela n’a pas suffi. Ces dernières années, le tabagisme a considérablement augmenté en France avec, en même temps, l’explosion du marché noir. Par rapport au Royaume-Uni, il y a aujourd’hui 3 fois plus de fumeurs en France. Avec cette tendance, ce qui est sûr, c’est que le nombre de décès risque d’être triplé dans 30 ans. Ce qui constituerait une véritable infamie pour la France qui se veut un pays modèle en politique sanitaire en Europe.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *